Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

Vendredi 13 : malchance et malheur ou bien chance et bonheur ?

Il semble que pour beaucoup de gens le vendredi 13 est synonyme de malchance, voire de malheur.

Pourtant, pour d’autres personnes cette superstition est positive et apporte incontestablement la chance.

Qui faut-il donc croire ?

D’où vient cette superstition et savez-vous ce qu’est la paraskevidékatriaphobie ?

Voici les réponses à ces questions.

La superstition du vendredi 13

D’après les spécialistes, la superstition du vendredi 13 pourrait remonter à la crucifixion du Christ. En effet, la Cène (c’est-à-dire le dernier repas) compte 13 convives (les 12 apôtres + Jésus). Ce repas a lieu le jeudi soir et la crucifixion a lieu le vendredi. C’est donc en associant ces deux éléments que la superstition du vendredi 13 est peut-être née.

Par la suite, de nombreux événements ayant entraîné la malchance et le malheur ont renforcé cette croyance populaire dont le cinéma notamment a fait une spécialité. Pour s’en convaincre il suffit de regarder la série de films nommée « Vendredi 13 ». Il s’agit d’un film d’horreur susceptible de perturber bien des gens (jeunes et moins jeunes) en jouant sur les peurs conscientes et inconscientes les plus primaires : meurtres et massacres affreux réalisés par un monstre masqué. De quoi réveiller bien des peurs et même en créer de nouvelles...

Malchance ou chance ? Malheur ou bonheur ?

Effectivement, le vendredi 13 est réputé pour attirer la malchance et le malheur. Mais le vendredi 13 est également le symbole de la chance pour de très nombreuses personnes qui vont alors tenter leur chance aux jeux de hasard. Ainsi, les joueurs de loto ou de casino, les parieurs des hippodromes et autres gratteurs de jeux de grattage vont dépenser plus que d’ordinaire pour décrocher la timbale et partir enfin en vacances définitives. Ces joueurs amateurs vont être d’ailleurs largement rejoints par les joueurs occasionnels voyant là une manière unique d’augmenter leur chance de gagner. Le vendredi 13 n’est alors plus une simple superstition mais un véritable phénomène de société faisant au passage gagner une somme d’argent énorme aux organismes de jeux qui sont, il convient de le rappeler, les principaux gagnants de ce super jackpot (entre 15 à 20% d’augmentation du chiffre d’affaires).

Alors le vendredi 13 est-il porteur de malchance ou de chance, de malheur ou de bonheur ? C’est maintenant à vous de décider en testant votre chance lors du prochain vendredi 13…
 

Qu’est-ce que la paraskevidékatriaphobie ?

La paraskevidékatriaphobie est tout simplement la phobie* du vendredi 13.

Très rare, la paraskevidékatriaphobie se classe loin derrière les principales phobies comme celles :

  • des animaux (à chaque animal un nom particulier. Par exemple la peur des araignées se nomme l’arachnophobie et celle des chiens la cynophobie, etc.)

  • de la hauteur (il s’agit de l’acrophobie)

  • du sang ou des piqûres (respectivement hémotophobie et achmophobie)

  • des espaces confinés (claustrophobie)

  • de l’eau (aquaphobie), etc.

* Une phobie est une peur irrationnelle et particulièrement excessive impossible à contrôler. Elle se manifeste lors de l’apparition d’un élément déclenchant une angoisse importante, voire un état de panique. En l’absence de l’élément déclencheur il n’y a aucun symptôme.

Existe-t-il une thérapie pour se soigner de la paraskevidékatriaphobie ?

Oui, il est bien entendu possible de guérir de cette phobie notamment par l’intermédiaire d’une thérapie adaptée. Nous pensons par exemple à la psychothérapie ou bien à la psychanalyse.

Notez que d’autres méthodes peuvent également aider la personne en souffrance à se libérer :

L’idée est généralement de traiter l’origine de l’angoisse pour faire taire les symptômes souvent très handicapants de la phobie. Pour cela chaque méthode utilise une technique différente plus ou moins rapide.

Si la thérapie brève peut être une bonne idée pour son efficacité et sa rapidité, elle peut parfois ne pas être suffisante en déplaçant simplement le problème sans l’avoir véritablement réglé. Dans ce cas une thérapie longue de type analytique par exemple doit être effectuée pour dénouer le nœud émotionnel, souvent d’origine traumatique, dans le but de l’éliminer définitivement.

Il n’y a donc pas une méthode unique pour se libérer de la paraskevidékatriaphobie (et d’une phobie en règle générale) puisque chaque individu est différent et que sa phobie peut avoir une intensité différente. Ainsi, il convient de parfaitement individualiser la stratégie thérapeutique en fonction du problème personnel à résoudre.

Notons que la maîtrise de la relaxation (et de la respiration en particulier) peut aider à surmonter une crise, du moins si l’intensité des symptômes n’est pas trop puissante. Que vous soyez joueur, superstitieux ou sceptique, n’hésitez pas à contacter l’un de nos astrologues ou l’un de nos voyants pour savoir ce que ce vendredi 13 vous réserve.

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment