Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

Qu’est-ce que la sophrologie et comment devenir sophrologue ?

Nous allons vous présenter une méthode de relaxation très connue notamment pour ses vertus anti-stress, il s’agit de la sophrologie.

Nous vous expliquons également dans cet article comment se déroule une séance de sophrologie et comment devenir sophrologue.

 

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Pour présenter la sophrologie nous pouvons commencer par expliquer ce mot construit par Alfonso Caycedo à partir des racines grecques suivantes :

Sos = harmonie, équilibre

Phren = esprit, conscience

Logos = science, étude

Le mot sophrologie peut donc se comprendre ainsi :

« Étude de la conscience en équilibre »

La sophrologie est une méthode thérapeutique orientée développement personnel créée au début des années 1960. Pour ce faire elle utilise notamment des techniques de relaxation et d’activation du corps et de l’esprit. Le but est d’aider le pratiquant à s’épanouir en transformant positivement son existence grâce à l’optimisation de ses potentiels. L’épanouissement est possible en utilisant et en stimulant l’union du corps et de l’esprit et en développant une conscience sereine afin notamment de lutter contre le stress, les émotions négatives, voire certains troubles psychosomatiques.

Tout d’abord ouverte seulement au corps médical, la sophrologie sera ensuite proposée à toute personne souhaitant s’y former pour devenir sophrologue.

Qui est Alfonso Caycedo ?

Alfonso Caycedo est le créateur de la sophrologie. Originaire de Colombie (il y est né en 1932) aujourd’hui installé en Espagne, Alfonso Caycedo est avant tout médecin neuropsychiatre et professeur agrégé de psychiatrie de la faculté de médecine de Barcelone.

Nous pouvons dire que l’histoire de la sophrologie débute en même temps que la carrière de ce jeune médecin idéaliste qui se retrouve vite confronté aux techniques brutales et peu humaines qui sont alors utilisées pour traités les patients : électrochocs, comas insuliniques…

Grâce ou à cause de cette confrontation, Alfonse Caycedo décide de partir à la recherche de méthodes plus adaptées c’est-à-dire respectant le patient. Il commence ainsi sa recherche en collaborant avec le professeur Ludwig Binswanger, le père de la psychiatrie phénoménologique, puis s’oriente vers l’hypnose et la relaxation dont certaines techniques sont alors développées par le docteur Schultz (voir training autogène de Schultz, idéal notamment pour lutter contre le stress). L’époque étant au voyage en Orient et la soif de découverte toujours aussi présente, Alfonso Caycedo s’engage dans un périple de deux années qui va le conduire tour à tour en Inde et au Japon où il va s’initier au yoga, au bouddhisme tibétain et au zen japonais. C’est à son retour qu’il va poser les bases de la méthode qu’il nomme alors sophrologie et qui deviendra par la suite sophrologie caycédienne.

Comment se déroule une séance de sophrologie ?

Une séance de sophrologie débute tout d’abord par un temps de communication (essentiellement d’écoute) avec le sophrologue puis se déroule en cinq phases :

  1. L’échauffement
    Puisque le corps est utilisé comme outil de travail, un rapide échauffement est nécessaire et permet notamment de se connecter à sa corporalité, à l’instant présent.
  1. La sophronisation 
    C’est le moment permettant d’entrer en relaxation afin de se plonger dans un état de conscience modifié propice au changement.
  1. Les exercices 
    Chaque séance de sophrologie comporte deux ou trois exercices permettant d’activer le corps et l’esprit, la conscience aussi. Cela peut être un exercice de respiration, puis de contractions corporelles, de concentration, de visualisation, de méditation… Chaque exercice est choisi par le sophrologue en fonction de l’objectif à atteindre (gérer son stress ou l’insomnie, etc.).
  1. La désophronisation 
    C’est le moment permettant de sortir de la relaxation, de l’état modifié de conscience.
  1. La phéno-description 
    Le dialogue post-sophronique est proposé par le sophrologue. C’est un temps de lecture semi-directif permettant au pratiquant, au patient, d’exprimer ce qu’il a vécu pendant sa séance. C’est ce qu’Alfonso Caycedo nomme la sophro-analyse vivantielle qui permet notamment d’orienter la pratique. Dans le cas d’une pratique autonome, c’est-à-dire sans sophrologue (ce qui est possible par l’intermédiaire de programme e-learning, de CD ou de DVD), le pratiquant peut alors réaliser une phéno-description écrite en notant ou dessinant ce qui lui passe par la tête. Ce travail lui permettra notamment de mettre la distance nécessaire pour prendre pleinement conscience de cette expérience.

Voir une Démonstration d’une séance de sophrologie relaxation :

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment