Magazine
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

Découvrez la guérison par le son avec les bols tibétains

Les moines bouddhistes travaillent depuis des millénaires avec le son pour accompagner leurs méditations et pratiques spirituelles, mais aussi pour guérir le corps et l’esprit. Au-delà des simples mantras répétés, on peut utiliser un bol tibétain pour créer un son. Ce petit récipient en métal permet de produire une tonalité très marquée, à la fréquence vibratoire puissante. Il permettrait de soigner nos maux et d’être d’une grande aide pour notre spiritualité. Apprenez-en plus dans cet article.

Guérison par le son

Qu’est-ce qu’un bol tibétain ?

Un bol tibétain, ou bol chantant tibétain, est un bol fait de bronze ou de cuivre, qui produit un son vibrant puissant lorsqu’on le fait résonner à l’aide d’un bâton de bois. Une autre manière de le faire chanter est de le frapper doucement pour créer des vibrations sonores. Le son produit est très particulier, avec des vibrations profondes qui peuvent être graves ou plus aiguës. Lorsqu’on se trouve dans la même pièce, on peut sentir le son « remplir » l’espace. La fréquence vibratoire produite par le bol diffère en fonction de sa taille, du matériau utilisé ainsi que de la manière dont on le fait « chanter ».

Utilisation religieuse

On pense que les bols tibétains ont été importés au Tibet par des personnes venues d’Extrême-Orient. C’est ensuite les moines bouddhistes qui ont adopté leur utilisation. Ils l’utilisent de nos jours lors de méditations, mais aussi pour présenter des offrandes ou pour la guérison de divers maux. On les trouve dans de nombreux temples, sous des formes différentes. La musique des bols tibétains est devenue très associée aux pratiques bouddhistes dans le monde, au même titre que les mantras.

De nos jours, les bols tibétains sont faits en bronze ou en cuivre, mais ils étaient à l’origine façonnés avec des matériaux divers, chacun associé à une planète. Les sept métaux étaient ainsi associés aux sept chakras et aux sept jours de la semaine. On pouvait donc équilibrer chaque chakra en fonction du bol qu’on avait choisi. Les associations étaient les suivantes : argent et Lune, cuivre et Vénus, étain et Jupiter, fer et Mars, mercure et Mercure, or et Soleil, plomb et Saturne.

Interrogez un astrologue

La thérapie par les bols tibétains

Les bols tibétains sont utilisés en thérapie pour soigner le corps et l’esprit. Le principe est simple : les vibrations produites par le son sont perçues par le corps et permettent d’agir sur ce dernier. On pense que le stress, les mauvaises influences et d’autres facteurs amènent des vibrations négatives dans notre corps. La thérapie par les bols tibétains pourrait ainsi permettre de rééquilibrer ces vibrations pour que nous puissions nous sentir mieux.

Lors d’une séance pratiquée par un thérapeute, la personne qui reçoit la guérison est allongée et entourée de bols tibétains. Certains peuvent également être placés sur son corps. Le thérapeute produit ensuite des sons sur des fréquences vibratoires différentes, en fonction de ce qu’il souhaite soigner. La musique des bols tibétains peut vous sembler étrange la première fois que vous l’entendez, mais vous vous y habituerez petit à petit.

Pour la méditation

De nombreuses personnes utilisent les bols tibétains pour méditer. Leur son puissant permet de se focaliser et de se laisser emplir par les vibrations. Ils aideraient la personne à mieux se concentrer et à ne pas se laisser envahir par des pensées ou des sons parasites. Il est tout à fait possible de faire vibrer un bol tibétain soi-même lors d’une séance de méditation personnelle.

Si vous souhaitez utiliser un bol tibétain pour votre méditation, placez-le devant vous et assurez-vous de produire un son très régulier. Trop rapide, et vous aurez un son moins « lisse ». Trop lent, et les vibrations s’estomperont. Une fois que vous avez réussi à produire un son régulier, fermez les yeux et concentrez-vous sur les vibrations que vous percevez. Vous devriez sentir ces dernières résonner en vous.

Guérison par le son

Quel bol choisir ?

Si vous décidez d’acquérir un bol chantant tibétain, plusieurs options s’offrent à vous. Ce qu’il faut retenir, c’est que plus le bol sera grand, plus la vibration sera lente et profonde. À l’inverse, un petit bol produira des sons plus aigus. L’épaisseur du bol entre aussi en compte pour la production du son, de même que la matière avec laquelle il a été produit. Le mieux, c’est d’en tester plusieurs pour trouver un bol avec une fréquence vibratoire qui vous convient !

Vous souhaitez avoir plus d’informations sur la médecine non conventionnelle et la sagesse venue d’Orient ? Les équipes de viversum sont à votre disposition.

 

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment