Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

Qi gong : art martial efficace et gymnastique de santé

Il existe de nombreuses manières de travailler sur l’énergie et nous avons déjà présenté dans notre magazine en ligne plusieurs méthodes comme le reiki ou le yoga kundalini.

La méthode que vous allez découvrir ici est un art martial chinois permettant la maîtrise de l’énergie grâce à une forme de gymnastique douce et à des exercices de respiration, il s’agit du qi gong.                 

L’art martial chinois

La Chine est souvent considérée comme le berceau des arts martiaux. Ce serait le légendaire Bodhidharma, un moine bouddhiste, qui aurait implanté en Chine l’école Chan, ouvrant ainsi la voie du kung-fu, un art martial enseigné auprès des moines du célèbre temple de Shaolin. L’école Chan serait aussi à l’origine de nombreux courants comme le zen. Mais en réalité chaque continent a développé depuis la nuit des temps, d’une manière plus ou moins codifiée, son propre art martial, ses techniques de combat et de guerre.

Ceci dit, l’art martial chinois est très représenté dans le monde et c’est sans doute aujourd’hui celui qui est le plus pratiqué.

L’art martial chinois se décline sous de nombreuses formes. Nous venons d’évoquer le kung-fu mais il existe aussi :

  • la boxe chinoise (sanshou-sanda…)
  • le chin na (techniques de contrôle d’un adversaire en créant notamment des contraintes physiques sur les articulations, sur les muscles voire même sur l’énergie : dim mak)
  • le tai chi chuan (gymnastique douce mais aussi art martial efficace)
  • le qi gong, etc.

Ce rapide panorama ne présente bien entendu que les formes les plus connues.

Le qi gong

Le qi gong est un art martial interne considéré comme une gymnastique basée sur la respiration ayant pour but la maîtrise de l’énergie vitale.

Si la respiration est l’une des principales techniques permettant de prendre conscience de notre potentiel à vivre mieux et plus longtemps, la visualisation (du parcours de l’énergie par exemple) et la méditation sont également utilisées pour parfaire l’entraînement.

Le qi gong est essentiellement orienté sur une pratique de santé et de longévité et il est possible de le pratiquer à tout âge. Mais certains pratiquants utilisent cet art martial dans le but de rendre leurs coups et leurs blocages plus efficaces encore. Il suffit de regarder les démonstrations des moines venant du monastère Shaolin pour s’en rendre parfaitement compte. Rien ne résiste à leur énergie décuplée. Pas un bâton, pas une planche, pas une brique, ni même une barre de fer... Ils sont capables de vaincre la matière d’une manière extraordinaire, quasi magique, là où l’homme ordinaire se briserait les os.

L’art martial interne

Un art martial interne développe principalement l’énergie vitale notamment dans un but de santé. La pratique d’un art martial est effectivement de nos jours destinée au bien-être, pour vivre mieux et en bonne santé. Le sens premier de l’aspect martial, tuer ou être tué, n’est heureusement plus d’actualité puisque nous sommes en paix.

Pour développer et avoir à terme la maîtrise de sa propre énergie, et ainsi influer sur son état de santé, le pratiquant peut compter sur son système énergétique interne. Il s’agit d’un véritable réseau parcourant l’ensemble du corps physique pour atteindre tous les organes grâce aux méridiens. Mais il s’étend également aux corps subtils par l’intermédiaire des chakras. Vous pouvez en savoir plus sur ce système, c’est-à-dire sur les chakras, l’aura et les corps subtils, en lisant notre article « Comprendre le rôle du chakra et de l’aura ».

La maîtrise de l’énergie par la respiration

La maîtrise de l’énergie passe aussi par la respiration. D’ailleurs, tout comme dans le yoga, la respiration est une composante incontournable d’une pratique effective.

Au niveau martial, la respiration est généralement basse c’est-à-dire ventrale. Elle permet notamment de bien placer son souffle pour frapper avec puissance ou pour bloquer correctement une attaque. Mais la respiration aide aussi à deviner le jeu de son adversaire, à mesurer son niveau de stress, à percevoir ses faiblesses… Les experts disent que c’est lorsqu’il inspire qu’il faut attaquer afin de profiter de son souffle pour avoir le dessus.

Pour en revenir au qi gong, la respiration est là pour accompagner la montée de l’énergie et en faciliter la maîtrise. Elle est associée aux mouvements doux et lents d’une manière précise. Par exemple, dans le ba duan jin (mouvements de gymnastique plus connue sous le nom « Les huit pièces de brocart »), l’inspiration est placée au moment où les mains vont vers le corps et l’expiration au moment où elles s’éloignent du corps.

D’autres systèmes de gymnastique sont également proposés et voici les plus pratiqués :

  • Le qi gong des cinq animaux a des vertus thérapeutiques en visant notamment l’harmonisation de l’être et particulièrement de son organisme. Chaque animal a un effet spécifique sur la santé des organes internes. Ainsi, le tigre agit sur le foie, le cerf sur les reins, l’ours sur la rate et l’estomac, le singe sur le cœur et l’oiseau sur les poumons.

  • Le qi gong des six sons a également des vertus thérapeutiques (selon le même principe que les cinq animaux chaque son intervient sur une zone particulière dans le but d’harmoniser les énergies) et possède même un pouvoir de guérison.

Pour bien saisir l’utilité et le potentiel du qi gong il faut avant tout pratiquer. Alors à vous de jouer à présent !

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment