Magazine
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

La fleur de lotus, une plante aux multiples bienfaits

La fleur de lotus dans le bouddhisme est très présente en Inde, où elle est symbole de pureté et de renouveau. Ses différents usages ne sont pourtant pas toujours connus. Apprenez-en plus sur ce symbole sacré avec viversum.

Qu’est-ce que le lotus ?

Le lotus est une plante qui pousse dans les marécages, considérée comme sacrée en Inde et dans d’autres cultures orientales. Le lotus est formé de plusieurs couches de pétales centrées autour d’un cœur. Sa particularité est que contrairement aux autres plantes aquatiques, sa fleur s’élève en dehors de l’eau (à l’inverse par exemple du nénuphar, dont la fleur est posée sur l’eau). Une autre particularité est que le lotus produit graines et fleurs de manière simultanée.

On trouve plusieurs types de lotus dans le monde, parmi lesquels le lotus égyptien (nymphaea caerula), le lotus japonais (nelumbo nucifera), le lotus américain et bien d’autres. Le lotus est considéré comme une plante religieuse, voire sacrée. Mais on en trouve également des usages médicinaux, notamment pour le lotus bleu, car toutes les parties de la plante sont comestibles.

La fleur de lotus en Égypte Ancienne et en Inde

Parmi les premières traces de l’utilisation du lotus dans des cérémonies religieuses, on trouve son usage en Égypte Ancienne. La fleur de lotus orne de nombreux tombeaux et temples datant de cette époque. Symboliquement, on pense qu’elle était considérée comme un symbole de renouveau et de renaissance. Ses pétales se fanent en effet chaque soir pour mieux repousser au matin. Il semblerait que la fleur de lotus ait également été utilisée pour ses propriétés sédatives et psychotropes par les prêtres égyptiens.

En Inde, la religion hindouiste fait usage du lotus, en particulier avec des mandalas. On trouve des fleurs de lotus blanc au pied de diverses divinités comme Ganesh, Brahma ou encore Saraswati. Brahma est par ailleurs souvent représenté émergeant d’une fleur de lotus.

La fleur de lotus dans le bouddhisme

La fleur de lotus dans le bouddhisme a l'une des symboliques les plus connues et les plus puissantes. Symbole de pureté, elle a donné son nom à une posture assise très utilisée en méditation et en yoga. La signification de la fleur de lotus dans le bouddhisme est multiple, en voici un aperçu :

La simultanéité de la cause et l’effet

Le lotus produit fleurs et graines de manière simultanée, un fait rare dans le monde des plantes. Cette caractéristique en a fait un symbole très fort dans le bouddhisme. Elle représente le fait que les dix états de vie du bouddhisme, parmi lesquels l’état de Bouddha, existent de manière simultanée. Notre évolution spirituelle n’est donc pas linéaire, mais existe de manière simultanée.

La pureté

Le lotus développe de belles fleurs immaculées, alors qu’il pousse dans des endroits marécageux et boueux. Pour les bouddhistes, il en va de même pour notre éveil spirituel : nous pouvons nous élever au-delà de nos conditions de départ (la boue) pour atteindre un état plus développé. La fleur de lotus représente également le fait de ne pas se laisser atteindre par nos instincts les plus bas, comme nos désirs et impulsions qui engendrent des souffrances.

 

Le renouveau

Le lotus semble se faner à l’approche du soir, pour mieux renaître le matin. Il se débarrasse en effet de pétales chaque jour, pour en faire fleurir de nouvelles. Cette particularité fait qu’il a longtemps été associé au renouveau et à un cycle de renaissance permanent.

L’éternité

Les graines de lotus durant très longtemps, la plante a souvent été vue comme un symbole d’éternité. En mandala, la fleur de lotus représente l’immuable, ce qui ne change pas.

Utilisations du lotus

Bien que la signification de la fleur de lotus soit surtout utilisée pour des motifs religieux, on peut consommer toutes les parties de la plante pour en tirer certains bénéfices. Les tubercules peuvent être mangés crus ou cuits, tandis qu’on préférera manger les feuilles en salade. Les graines quant à elles sont mangées crues ou grillées. En naturopathie, le lotus peut être utilisé pour ses propriétés sédatives. On le consomme sous forme de thé qui aide à traiter l’insomnie. Le lotus possèderait également des propriétés qui permettraient de lutter contre le choléra. En extrait, il protège le foie et ses graines ont des vertus antioxydantes. De plus, la plante a un effet antidiabétique. Avec tous ces bienfaits, pas étonnant que cette jolie fleur soit devenue symbole d’éternité !

Besoin de conseils pour vos besoins en naturopathie ? Contactez les équipes de viversum qui se feront un plaisir de vous guider.

 

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment