Magazine
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

La légende de l’ouroboros, symbole d’éternité

Le nom ouroboros vous est familier ? C’est que vous avez déjà dû rencontrer son effigie. Le serpent qui se mord la queue est symbole de l’éternité et symbole du temps. On le retrouve dans de nombreux ornements et bijoux. Pour autant, ses origines restent mystérieuses, car il apparaît de manière spontanée dans toutes les cultures. Dans cet article, viversum essaie d’y voir plus clair sur ce symbole bien connu.

Qui est l’ouroboros ?

L’ouroboros est une représentation d’un serpent qui se mord la queue. Son nom vient du grec « oura » (queue) et « boros » (manger). On en trouve de nombreuses représentations partout dans le monde. Les premières apparitions de ce symbole se trouvent dans l’Égypte Ancienne, notamment dans la tombe de Toutânkhamon. A l’époque des échanges de la route de la soie, il est possible que les dragons de la culture chinoise aient ensuite influencé cette représentation.

Les Phéniciens ont par la suite repris ce motif, pour le transmettre aux Grecs, qui ont nommé le serpent ouroboros. On trouve également ce dernier dans la mythologie nordique ainsi que dans les traditions de l’océan Indien, les traditions aztèques et aborigènes. L’ouroboros se retrouve donc dans la majorité des civilisations anciennes.

La légende de l’ouroboros

Difficile de décrire une seule légende pour un symbole du temps qui s’étend sur autant de civilisations et à tant d’époques différentes ! De manière générale, l’histoire du serpent qui se mord la queue est synonyme de protection. Dans la mythologie nordique, le serpent Jörmungand encercle le monde et tient sa queue dans sa bouche pour maintenir les océans. Cette tradition est similaire dans l’océan Indien, où le père du dieu Kérdik entoure le jardin des dieux pour le protéger.

Chez les Égyptiens, l’ouroboros englobe le monde entier. Il serait apparu pour délimiter la limite entre le noun, l’océan primordial, et le monde ordonné. De manière générale, on peut donc dire que les légendes autour de l’ouroboros en font une figure de délimitation et de protection.

Un symbole d’éternité et d’autonomie

Au-delà de ces légendes, l’ouroboros présente de nombreux symbolismes. Le plus évident est l’idée d’un cycle d’évolution qui se renferme sur lui-même. En mordant sa propre queue, il devient un cycle fini et autosuffisant. Son pouvoir se consume et se renouvelle donc de manière circulaire : chaque fin est un nouveau début. C’est le symbole de l’éternité par excellence.


Sa forme circulaire revêt une autre signification : à l’instar du Yin et du Yang, il représente la dualité de toute chose. La vie, la mort, la création et la destruction, ainsi que tout ce qui s’oppose, mais se complète.

L’ouroboros : un puissant talisman

Si vous choisissez de porter l’ouroboros sur vous, sachez qu’il peut être un puissant talisman. De par sa symbolique, il permet à celui qui le porte de se créer et se recréer. C’est un puissant outil de changement et de renouveau… Tout en gardant l’équilibre !

Une deuxième propriété de l’ouroboros est plus particulièrement liée aux serpents. Ces derniers muent et se débarrassent régulièrement de leur ancienne peau. Un talisman d’ouroboros peut donc aider à faire table rase du passé et à prendre un nouveau départ. Si vous cherchez un rajeunissement, c’est du côté de ce symbole qu’il faut aller le chercher.

L’ouroboros en astrologie

L’ouroboros possède également un lien avec les astres. Il est parfois représentatif de la Voie Lactée. De forme circulaire, celle-ci englobe notre monde. Il y a donc bien un lien avec les anciennes traditions représentant l’ouroboros comme un cercle englobant l’univers. Étant plus grand que les astres qui régissent les événements, il agirait ainsi comme un protecteur de ces derniers.

Pour résumer

L’ouroboros est une image apparaissant dans diverses cultures autour du monde, et ce à toutes les époques. De quoi prouver la puissance de ce symbole de protection ! Le serpent qui se mord la queue symbolise l’infini, le renouveau et le rajeunissement. Ce n’est donc pas une mauvaise idée d’utiliser ce symbole pour vous apporter équilibre et repartir du bon pied.

Les symboles utilisés par nos ancêtres continuent de s’exprimer à notre époque. Parfois, ces talismans puissants hérités de traditions anciennes peuvent nous aider dans nos vies actuelles. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, entrez en contact avec les équipes de viversum.

 

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment