Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

L’origine d’Halloween : les mystères d’une fête très particulière

Halloween,c'est quand ? Quelle est la date exacte ? Avant de parler de l’origine d’Halloween, parlons tout d’abord de la date exacte de cette fête aussi étrange que passionnante. La nuit d’Halloween se déroule chaque année dans la soirée du 31 octobre au 1 novembre.

Le 1er novembre est le jour de la Toussaint, c’est-à-dire la journée où nous honorons tous les saints. Ce n’est donc pas réellement ce que nous appelons communément la fête des morts qui est normalement commémorée le 2 novembre.

En effet, la Toussaint (le 1er) se célèbre dans la joie et la commémoration des défunts (le 2), en lien direct avec les souvenirs que nous avons des êtres aimés et disparus, se déroule dans le silence propice à la prière et au recueillement. Cette connexion avec l’au-delà est possible grâce à la prière qui accompagne le défunt et l’aide à trouver la paix dans la vie éternelle, vie que nous sommes tous amenés à vivre un jour ou l’autre.

C’est ainsi que nous arrivons à communiquer avec les morts, à créer une relation avec eux dans la foi en Dieu et en l’autre monde. Mais il existe également d’autres moyens d’invoquer les morts grâce notamment au spiritisme. On appelle cela la médiumnité, c’est-à-dire la capacité à entrer en contact avec l’au-delà. Certains hommes (et femmes bien entendu) sont ainsi capables de parler aux esprits ou du moins d’écouter les messages qu’ils ont à délivrer aux vivants. C’est le rôle du médium et nous en reparlerons dans le dernier paragraphe ci-dessous.

Mais tout de suite, parlons de l’origine d’Halloween.

L’origine d’Halloween : d’hier à aujourd’hui

À l’origine Halloween est une fête païenne des îles Anglo-Celtes. Elle était donc à l’origine célébrée par les Celtes pour marquer la nouvelle année (une sorte de réveillon du nouvel an en somme). D’autres disent qu’il s’agissait d’une réjouissance saluant l’arrivée de l’hiver et du froid. D’autres encore affirment que c’est le moment propice pour invoquer les morts et pour communiquer avec eux. Aujourd’hui, pour tous, il s’agit d’une fête folklorique largement répandue dans les pays Anglo-saxons comme bien sûr les Etats-Unis, le Canada mais aussi l’Irlande, la Grande-Bretagne ou encore l’Australie. Cette célébration fantasque est également apparue en France mais elle ne rencontre pas encore autant de succès.

L’origine du mot Halloween : le saviez-vous ?

Et bien il s’agit de la contraction de l’expression « All-hallow-evening » (All Hallow’s Eve) signifiant « The eve of All Saints Day ». La version courte est « All Saints Day », ce qui veut dire en français « Le jour de tous les saints. »

Les activités traditionnelles d’Halloween : trick or treat !

Traditionnellement, pour la Toussaint, les cimetières se remplissent de fleurs et principalement du chrysanthème d’automne car c’est une plante vivace offrant une floraison généreuse et multicolore – on le nomme aussi la marguerite des morts.

Mais les activités d’Halloween sont traditionnellement bien différentes et beaucoup moins neutres. En effet, chacun se déguise pour effrayer l’autre et au final pour jouer avec la peur de la mort.

On peut ainsi voir débouler dans les rues des hordes de monstres dégoulinants, d’épouvantails répugnants, de clowns maléfiques, de sorcières ébouriffées, de lutins malins, de vampires ensanglantés, de squelettes démembrés, de fantômes et autres spectres cherchant à nous apeurer, de zombies voulant rejouer l’horrible nuit des morts-vivants...

Même les maisons et leur jardin se transforment pour ressembler tantôt à un cimetière, tantôt à une maison hantée, tantôt à une maison vivante animée par des centaines d’ampoules clignotantes… L’emblématique citrouille se vide pour remplir les estomacs (graines grillées, tarte parfumée ou soupe orange…) puis pour se transformer en Jack-o’-lantern (dont l’origine est issue d’une légende irlandaise), une sorte de tête monstrueuse (sculptée au couteau et illuminée par une bougie) venue tout droit de nos pires cauchemars pour nous harceler et nous faire peur…

Bref, l’ambiance est définitivement à la fête et non au recueillement. Les enfants partent à la chasse et récoltent ainsi des sacs entiers de friandises et de gâteaux en criant « Trick or treat ! » (en français cela donne « Farce ou friandise ! »). Les adultes y trouvent également leur compte en s’amusant finalement comme des enfants.

Communiquer avec les morts : spiritisme ou voyance ?

Les morts parlent à ceux qui peuvent les entendre. Ces personnes sont rares et elles portent le nom de médium.

En effet, si le voyant peut lire l’avenir grâce à une perception extrasensorielle et en se basant notamment sur le passé, le médium lui est capable d’entrer en contact direct avec l’autre monde, celui que l’on nomme aussi l’au-delà.

Puisqu’il possède la faculté de communiquer avec les esprits (avec une table de ouija, un pendule ou par flash…), il lui est possible de vous aider à trouver des réponses à vos questions en vous permettant notamment d’échanger avec un proche disparu.

Il semble bien que les médiums ont cette nuit-là une sensibilité exaltée et qu’il est donc plus facile encore pour eux d’entrer en contact avec l’esprit d’un défunt. Est-ce seulement une légende ? Est-ce un mystère de plus à ajouter à l’ambiance folle de cette fête à l’origine païenne ? Non et nos médiums sont là pour vous le prouver. Pour ce faire, il suffit de sélectionner dans notre liste le consultant de votre choix et de le contacter par téléphone, par email ou encore via notre salon de discussion privé.

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment