Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

Volonté : vouloir, c’est pouvoir ?

La volonté est un vaste concept retrouvé à la fois en psychologie, en philosophie, en droit et même en politique.

Qu’est-ce que la volonté ?

Comment influence-t-elle nos actions ?

La force de volonté est-elle un trait de caractère ?

Quel rôle joue-t-elle dans les changements que nous voulons apporter à nos vies ?

Qu’est-ce que la volonté ?

Issu du latin « voluntas », la volonté revêt de multiples significations. Elle désigne en premier lieu la faculté de vouloir quelque chose ; elle est alors par exemple déterminée par l’envie. Elle peut aussi être l’ardeur avec laquelle on entreprend les choses, la force de volonté ; on en a alors ou pas. On parle aussi de bonne ou de mauvaise volonté pour décrire l’intention de bien ou de mal agir. Ce concept désigne par extension les actes mêmes de la volonté, comme les dernières volontés de quelqu’un. Mais la volonté peut aussi être une exigence, un désir, voire un caprice lorsqu’on l’impose à quelqu’un. Mais qu’est-ce que la volonté dans les disciplines spécifiques ?

  • En psychologie, la volonté désigne la capacité d’accomplir un acte de manière consciente et intentionnelle. Elle implique la faculté d’identifier un résultat désiré et l’action qu’il faudra entreprendre pour l’atteindre. Par exemple, vouloir être capable de jouer « Let it be » à la guitare et le fait de devoir apprendre les accords et le rythme de la chanson pour y parvenir.
  • En philosophie, la volonté désigne la faculté de faire un choix libre gouverné par la raison. Elle s’oppose ainsi au désir et à l’instinct qui, eux, ne sont pas réfléchis mais spontanés. Par exemple, le choix d’entreprendre des études de droit car vous voulez devenir avocate, un métier qui vous fascine et vous permettra de bien gagner votre vie, est un acte raisonné qui relève de la volonté. À l’inverse, reprendre une cigarette après avoir arrêté des mois car l’envie devient tout à coup irrésistible est un acte spontané qui relève de l’instinct. De célèbres philosophes comme Emmanuel Kant, René Descartes ou Arthur Schopenhauer se sont intéressés en profondeur à ce concept et à ceux qui lui sont liés comme la raison, la liberté ou la responsabilité.

Quand on veut, on peut ?

La force de volonté, un trait de caractère ?

La volonté est-elle universelle ? Ou bien est-ce une faculté qui s’acquiert ? Tout le monde en est doté. Chaque être humain veut quelque chose. Certes, la force avec laquelle on veut cette chose varie selon les situations et les individus, mais chacun de nous a une volonté en son for intérieur. Ce n’est donc pas un trait de caractère à proprement parler. Ce qui, en revanche, est propre à chacun est l’intensité avec laquelle on entreprend une action pour arriver à ses fins.

Vouloir, c’est pouvoir

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »
Mark Twain

Dans son livre « Apprendre à lâcher prise », la psychologue Cécile Neuville relate une histoire concernant l’athlète handisport, actrice et mannequin américaine Aimee Mullins.

Cette dernière s’est vue amputer des deux jambes à l’âge de 1 an.

À 17 ans, elle se lance dans le sport et se qualifie ensuite pour les jeux paralympiques de 1996, où elle se lance le défi de participer aux épreuves de saut en longueur.

 

« Et alors qu’elle venait de terminer ce fameux saut, un homme à qui il manquait deux jambes est venu vers elle et a demandé : « Comment faites-vous cela ? Vous savez, nous sommes censés avoir les pieds à plat, sinon nous ne pouvons pas décoller du tremplin. ». Elle a répondu : « Eh bien, je l’ai juste fait. Personne ne m’avait dit que c’était impossible. » »

La volonté, condition nécessaire du changement

Améliorer sa vie, les petits et les grands changements, c’est tout à fait possible. Que vous vouliez arrêter de fumer, apprendre à être optimiste ou raviver la flamme au sein de votre couple, le succès de votre objectif dépendra de votre volonté. Si vous voulez vraiment arrêter de fumer, vous y arriverez sans aucun doute et cela sans patches ou autres substituts nicotiniques. Mais si vous essayez d’arrêter la cigarette car fumer vous donne un sentiment de culpabilité ou que votre entourage tente sans cesse de vous y inciter, alors cela ne fonctionnera pas.

Tout dépend en somme du motif de votre action. Si vous faites les choses pour vous, que vos actes sont motivés par une envie ou un choix issu de votre for intérieur, alors vous aurez une volonté de fer. Par ailleurs, saviez-vous que l’optimisme joue non seulement un rôle dans la réussite de nos actions, mais surtout qu’être optimiste se travaille ? Des études ont en effet montré que, quel que soit notre héritage génétique ou notre caractère, 40 % de notre bonheur dépend entièrement de nous-mêmes. Alors, à quand le changement ?

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment