Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

Découverte des arts martiaux : le tai chi chuan

Nous avons l’habitude de vous présenter dans nos articles des méthodes ésotériques permettant de connaître l’avenir ou d’améliorer votre santé.

La méthode que vous allez découvrir maintenant est pour certains une simple gymnastique, pour d’autres une technique de relaxation, pour d’autres encore un moyen de développer son niveau d’énergie.

Cette méthode fait partie des arts martiaux chinois, il s’agit du tai chi chuan.

Les arts martiaux

À l’origine, les arts martiaux ont été créés pour se défendre, se battre et pour tuer. Chaque école, sous l’influence et la direction d’un maître, a développé son propre art du combat et de la guerre basé sur l’efficacité puisque l’idée première est de tuer ou d’être tué.

Mais aujourd’hui, les arts martiaux sont là pour nous aider notamment à mieux :

  • maîtriser notre agressivité pour éviter de nous emporter dans un conflit,
  • conserver et développer notre énergie pour préserver notre santé,
  • renforcer notre corps et notre organisme pour favoriser la longévité,
  • gérer notre stress par la relaxation en évacuant les négativités d’une longue journée de travail,
  • appréhender notre développement personnel,
  • intégrer notre part de spiritualité pour lui permettre d’éclore, etc.

Bref, la pratique des arts martiaux est une véritable cure de jouvence nous permettant de vivre mieux en cultivant un corps sain (par la gymnastique) et un état d’esprit empreint d’une moralité chevaleresque (voir code moral du guerrier), dans le but de développer une véritable philosophie de vie.

En effet, nous avons la chance de vivre en paix et notre principal ennemi n’est pas un voisin belliqueux mais nous-même. Il faut donc apprendre, grâce à l’enseignement d’un maître, à réduire notre ego pour éviter qu’il ne nous manipule et nous pousse à faire ce qui n’est finalement pas bon pour nous et notre environnement. Prendre conscience de soi, de sa force, de ses faiblesses, de ses potentiels, de son rôle dans la communauté (la liste n’est pas exhaustive), sont autant de choses à réaliser pour devenir maître de son existence en lui donnant un sens.

Les deux catégories des arts martiaux

Méthode de santé intervenant sur les différentes dimensions de l’être (physique, mentale, émotionnelle, spirituelle), les arts martiaux peuvent se classer en deux catégories principales :

  1. Les arts martiaux internes permettant de développer l’énergie et la santé.
  2. Les arts martiaux externes permettant de développer la souplesse et la force.

Qu’est-ce que le tai chi ?

La définition du tai chi

Le tai chi fait partie de la catégorie des arts martiaux internes, même s’il développe également la souplesse (moins la force puisque son utilisation n’est pas nécessaire pour être efficace). Il reste un art martial et non une simple méthode de gymnastique ou de relaxation puisqu’il a également des applications pratiques d’autodéfense.

Il se pratique par l’intermédiaire de mouvements lents et parfois explosifs. Ces gestes souples doivent se réaliser de manière continue, associés à la respiration et parfois à une visualisation comme par exemple celle d’un adversaire imaginaire car chaque geste reste un acte martial. L’enchaînement peut être court (quelques gestes seulement) ou bien long (plus d’une centaine).

Les avantages de la pratique

Le tai chi apporte les mêmes bienfaits que la gymnastique et la relaxation.

Mais ce n’est pas tout.

Sorte de méditation active, c’est-à-dire en mouvement, les avantages concrets de la pratique du tai chi sont les suivants :

  • prise de conscience de son corps, de sa respiration, de son énergie,

  • développement de la coordination, de la mémoire, de la souplesse (physique et mentale), de l’équilibre (encrage au sol, alignement corporel…),

  • gestion du stress et des émotions,

  • renforcement de son système d’autoguérison (action directe sur le système immunitaire…), etc.

Les différents styles de tai chi

Les styles de tai chi les plus connus sont :

  • le style Chen
  • le style Yang
  • le style Wu
  • le style Sun

La pratique peut se faire à mains nues ou bien avec des armes. Les armes les plus connues dans le tai chi sont :

  • l’épée
  • le sabre (simple ou double)
  • la lance
  • l’éventail
  • le bâton (long ou court type bang)
  • la canne (dans une forme plus moderne), etc.

Chaque arme apporte une expérience particulière (notamment au niveau du travail de l’énergie), car si l’arme est au début un objet inanimé, elle devient un jour une partie intégrante du corps.

Comment devenir maître de tai chi ?

Tout comme le maître artisan doit pratiquer son art pendant des décennies pour le maîtriser, le maître de tai chi doit aussi passer par de longues heures de pratique pour parfaire le sien. Il pratique avec l’idée d’être un bout de charbon pouvant à terme devenir un diamant, fort, solide, incassable, pure, parfait, capable d’illuminer les autres par sa lumière intérieure.

N’est donc pas maître qui veut et pratiquer le tai chi comme une gymnastique ou pour faire de la relaxation n’est pas suffisant. Il faut entrer dans la pratique pour entrer en soi, pour se purifier non pas en ajoutant de la connaissance, du savoir, de l’ego mais en supprimant les conditionnements, les préjugés, les peurs… C’est à ce prix seulement que l’on peut un jour espérer devenir un maître.

Où trouver son maître ?

Nous pouvons dire que notre maître se trouve en nous-même car vous seul savez ce qui est bon pour vous. Le travail de développement personnel et spirituel réalisé dans les arts martiaux va donc consister à laisser votre maître s’exprimer en vous. C’est en travaillant sur vous que, petit à petit, ce maître se révélera. Il faut juste avoir de la patience et vous faire confiance.

Comme il est parfois très compliqué de le trouver en nous, il faut dans un premier temps faire confiance à un maître « extérieur » capable de vous aider à vous révéler à vous-même. Ce maître peut prendre différentes formes comme par exemple celle d’un maître de tai chi chuan. Pour le trouver c’est très simple et la démarche se résume en un seul proverbe bouddhiste que voici :

« Quand l’élève est prêt, le maître apparaît ».

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment