Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

Spiritisme : communiquer avec les morts ?

Regroupant des millions d’adeptes à travers le monde, le spiritisme est un courant de pensée né en France au milieu du 19e siècle. C’est aujourd’hui devenu une religion dont le plus grand nombre d’adeptes se trouve au Brésil.

Le spiritisme a-t-il une ou plusieurs définitions ? Comment communiquer avec les esprits ? Découvrez comment les partisans du spiritisme affirment pouvoir parler avec les morts.

Spiritisme, une définition ?

« Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la Loi »

Tombe d’Allan Kardec, fondateur du spiritisme occidental

Qu’est-ce que le spiritisme ?

Le spiritisme est une doctrine qui se fonde sur l’existence, les manifestations et les enseignements des esprits humains. Lors des séances de spiritisme dont le but est de communiquer avec les esprits, une personne incarnée sert de médium entre le monde des humains et celui des esprits. Un petit groupe de personnes convaincues se réunissent alors pour parler avec les morts. Cette pratique est exercée aux quatre coins du monde et de différentes manières.

Le ouija pour communiquer avec les esprits

Le ouija est une planche sur laquelle sont inscrites les 26 lettres de l’alphabet, les 10 chiffres arabes ainsi que les mots « oui », « non » et « au revoir », à l’aide de laquelle les participants aux séances de spiritisme communiquent avec les esprits. Un accessoire comme un verre retourné est placé sur le ouija, par le biais duquel les esprits communiquent leurs réponses à travers le médium. Certains sceptiques attribuent les mouvements du médium à l’effet idéomoteur, un phénomène psychologique désignant les mouvements musculaires inconscients d’un sujet dans certaines circonstances.

Le spiritisme en Occident : Allan Kardec et Le livre des esprits

Le fondateur du spiritisme

Né au début du 19e siècle, Allan Kardec est un pédagogue français, disciple de Johann Heinrich Pestalozzi, pionnier suisse de la pédagogie moderne. Si Allan Kardec est considéré comme le fondateur du spiritisme, il n’est à l’origine ni tourné vers le surnaturel, ni vers la communication avec l’au-delà. En sa qualité de pédagogue, on lui demande de superviser des séances ayant pour but de communiquer avec les morts et de mettre de l’ordre dans ce que les esprits communiquent. Ainsi naît Le livre des esprits.

Le livre des esprits

« Les principes contenus dans ce livre résultent soit des réponses faites par les Esprits aux questions directes qui leur ont été proposées à diverses époques et par l'entremise d'un grand nombre de médiums, soit des instructions données par eux spontanément à nous, ou à d'autres personnes sur les matières qu'il renferme. » Allan Kardec, introduction du Livre des esprits

Le livre des esprits contient une introduction au spiritisme ainsi que 1018 questions posées aux esprits lors de séances de communication avec l’au-delà, ainsi que les réponses reçues. Il a été mis en forme par Allan Kardec et publié pour la première fois à Paris en 1857. L’ouvrage est réédité 50 fois en 50 ans.

L’expansion du spiritisme

Le spiritisme est donc un courant de pensée né en Europe, selon lequel les médiums peuvent communiquer avec les morts grâce à une énergie spirituelle qu’Allan Kardec nomme périsprit. Cette philosophie s’est ensuite étendue en Amérique du Sud ; le spiritisme occupe aujourd’hui une place centrale au Brésil, où il est devenu une religion qui influe sur la vie politique et sociale du pays.

Le spiritisme annamite ou caodaïsme, venu du Viêt Nam

Le spiritisme annamite ou caodaïsme est une religion syncrétiste originaire du Viêt Nam et fondée en 1921 par le fonctionnaire et politicien Ngô Van Chiêu. Celui-ci affirme avoir communiqué avec un esprit auto-proclamé « être suprême » lors d’une séance de spiritisme. L’esprit aurait ordonné à Ngô Van Chiêu de fonder le spiritisme annamite. Cinq ans plus tard, cette religion est reconnue par les autorités coloniales. Le caodaïsme regrouperait aujourd’hui plus de 5 millions d’adeptes.

Les piliers du spiritisme                

Croyances des adeptes

Le spiritisme se fonde sur trois croyances principales :

  • En Dieu qui a créé l’être humain sous forme d’esprit voué à toujours plus de perfection en s’incarnant
  • En la réincarnation, c’est-à-dire qu’il postule l’existence de la vie éternelle
  • En la communication avec l’au-delà, c’est-à-dire qu’il croit être possible de parler avec les morts, communiquer avec les esprits et différents êtres spirituels.

Communiquer avec les morts : vision et fonctionnement du spiritisme

Selon le spiritisme, l’être humain est composé de trois éléments : le corps physique, l’esprit et l’énergie qui permet de mouvoir le corps physique ou périsprit. Au moment de la mort, le corps physique est recyclé par la nature tandis que l’esprit et le périsprit persistent éternellement. Le médium est un être incarné entraîné à transmettre son énergie aux esprits qui l’instrumentaliseraient via des objets ; c’est ainsi que les adeptes pensent communiquer et parler avec les morts.

Vous vous intéressez au spiritisme et à sa définition ? Vous aimeriez recevoir les conseils d’un médium ? Découvrez notre équipe de consultants spécialisés dans différents domaines et profitez d’un appel gratuit.

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment