Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Tout sur l’influence des Saints de glace

Les Saints de glace sont bien connus des jardiniers et ils sont souvent la cause de leur inquiétude.

Mais de qui et de quoi s’agit-il exactement ?

Est-ce toujours d'actualité ?

Découvrez les réponses dans cet article de notre magazine en ligne.
 

Les Saints de glace

Il existe trois Saints de glace ayant semble-t-il, du moins dans la croyance populaire, une influence directe sur la météo et plus particulièrement sur le gel, donc sur les récoltes.

Les trois Saints de glace sont :

  1. Saint-Mamert
  2. Saint-Pancrace
  3. Saint-Servais

Mais un quatrième saint vient compléter la donne et il s’agit même d’un atout majeur comme nous vous l’expliquons ci-dessous.

Saint-Mamert

Saint-Mamert était l’archevêque de Vienne, non pas la ville autrichienne mais la petite commune située dans le sud-est de la France et plus précisément dans le département de l’Isère. Il devient évêque en 452 et il est notamment connu pour avoir introduit en Gaule la procession des Rogations c’est-à-dire les trois jours précédant le jeudi de l’Ascension. Selon l’Évangile de Jean, il est possible pendant ces trois jours de demander ce que vous voulez car cela sera accordé. Cette demande, ou plutôt cette supplique, se réalise lors des prières accompagnant les différentes processions (une procession est un cortège de fidèles accomplissant un rituel religieux). On le connaît également pour ses écrits et son traité sur l’âme.

Saint-Mamert est mort en 475 et son sarcophage se trouve dans l’église Saint-Pierre située à Vienne. Il est le saint patron* de deux communes situées dans la vallée du Rhône.

  • Saint-Mamert est normalement célébré le 11 mai. Mais de nos jours Saint-Mamert est remplacé dans le calendrier par Sainte-Estelle.

* Un saint patron protège un groupe social.

Saint-Pancrace

L’existence humaine de Saint-Pancrace a été courte puisqu’il est mort décapité en 304 à l’âge de 14 ans. Mort en martyr pendant les persécutions de Dioclétien (empereur romain) à Rome, Saint-Pancrace est devenu le saint patron des enfants. Ses reliques se trouvent dans la basilique San Pancrazio située à Rome.

  • Saint-Pancrace est normalement célébré le 12 mai. Mais de nos jours Saint-Pancrace est remplacé dans le calendrier par Saint-Achille.

Saint-Servais

Saint-Servais était l’évêque du diocèse de Tongres, une petite commune néerlandophone située en Belgique dans la région flamande.

Il est le premier évêque à avoir été attesté du Civitas Tungrorum (administration religieuse de l’Empire romain) mais aussi le premier à disparaître du calendrier.

On ne connaît pas grand-chose de sa vie mais la légende raconte qu’il est un cousin du Christ et un descendant de Sainte-Anne (mère de la Vierge Marie).

Saint-Servais est mort en 384, à l’âge de 84 ans, et sont sarcophage se trouve à Maastricht. Il est le saint patron de plusieurs paroisses en Belgique.

  • Saint-Servais est normalement célébré le 13 mai. Mais de nos jours Saint-Servais est remplacé dans le calendrier par Sainte-Rolande.

Gel et récolte

Les jardiniers redoutent particulièrement les Saints de glace. En effet, la croyance populaire indique que les Saints de glace peuvent apporter le froid et surtout le gel, ce qui peut avoir des conséquences lourdes sur les récoltes à venir. Le dicton suivant résume à lui seul l’ensemble de cette croyance :

« Avant Saint-Servais, point d’été ; après Saint-Servais, plus de gelée. »

Simple croyance pour les uns et information concrète pour les autres, il est recommandé de laisser passer les Saints de glace pour commencer à planter et à repiquer les plants. Une brusque baisse des températures risque effectivement d’apporter le gel et donc d’anéantir tous vos efforts visant à avoir une belle récolte. Le jardinier expérimenté vous invite ainsi à la prudence et à la patience. Mieux vaut attendre que de tout perdre ou presque… Et de la patience vous allez devoir en avoir car le gel peut même arriver jusqu’à la fin mai. Jusqu’au 25 mai pour être précis. Le 25 mai est la Saint-Urbain et il s’agit en fait de la quatrième date des Saints de glace. Là encore, la croyance populaire se résume en un dicton que nous vous livrons ici :

« Mamert, Pancrace et Servais sont des Saints de glace, mais Saint-Urbain les tient tous les trois dans sa main. »

Par conséquent, même en passant sans encombre le début du mois de mai, le risque de gel n’est à écarter qu’à la fin du mois de mai. Ainsi, pour avoir une bonne récolte, il est bon d’écouter les anciens et les dictons puisqu’il y a toujours un fond de vérité dans une croyance populaire qui a réussi à traverser les siècles.

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment