Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

La relaxation : découvrez la méthode et expérimentez deux techniques

Vous allez découvrir ici ce qu’est la relaxation, comment devenir relaxologue et surtout comment expérimenter les effets de la détente vous permettant de vivre un instant de bien-être en quelques minutes seulement.

Alors bonne lecture et surtout bonne pratique à vous !

 

Qu’est-ce que la relaxation ?

La relaxation est une méthode naturelle permettant d’apprendre à maîtriser la détente physique, mentale et émotionnelle d’une manière consciente dans le but d’apaiser les tensions internes et de trouver une forme d’équilibre propice au bien-être.

Cette harmonie avec soi-même étant essentielle pour rester en bonne santé, une formation à la relaxation est un passage obligé pour toute personne souhaitant vivre bien.

Apprendre à se relaxer donne donc la possibilité de vivre un moment de détente et de bien-être, loin du stress et de l’agitation plus ou moins forte de la vie quotidienne.

Vous pouvez vous offrir cette petite parenthèse en suivant une formation courte, quelques heures suffisent généralement à prendre les bons réflexes, ou bien en apprenant quelques techniques simples et efficaces comme celles présentées ci-dessous.

Présentation de deux techniques de relaxation

Afin de bien comprendre ce qu’est la relaxation et surtout ce qu’elle peut vous apporter, nous avons le grand plaisir de vous présenter deux techniques vous permettant, ici et maintenant, d’expérimenter les effets bénéfiques de la détente.

  • Technique de respiration

L’idée de cette technique est d’utiliser la respiration ventrale vous aidant à vous détendre rapidement et même à lutter efficacement contre le stress.

Voici comment faire.

  1. Commencez cette technique en prenant une posture juste, c’est-à-dire en redressant votre colonne pour avoir le dos droit, un peu comme la posture de méditation. Une bonne posture permet de mieux respirer donc de rendre la technique encore plus efficace.
  2. Posez votre main gauche sur votre ventre et placez la main droite sur le bas de votre dos afin de vérifier que votre dos ne bouge pas pendant l’exercice.
  3. Inspirez tranquillement par le nez en gonflant votre ventre.
  4. Expirez doucement, de préférence par la bouche, en dégonflant votre ventre. Pour ce faire, vous pouvez vous aider de votre main gauche qui pousse légèrement sur votre ventre comme pour l’aider à se creuser, à mieux pousser l’air vers l’extérieur. Pendant l’inspiration et l’expiration votre main droite ne bouge pas. Elle est là pour contrôler que la respiration se fait bien par le ventre sans l’aide du dos.
  5. Continuez ainsi pendant quelques minutes, sans forcer, en douceur, et ressentez la détente et le calme s’installer en vous.

Lorsque vous allez bien maîtriser cette respiration ventrale, vous pouvez ensuite la réaliser sans les mains. L’utilisation des mains favorise l’apprentissage mais ne doit pas créer de l’inconfort notamment au niveau des épaules. Si cela est le cas, il est préférable de faire une pause ou de pratiquer un instant sans les mains.

N’hésitez pas à pratiquer pendant quelques minutes cette technique régulièrement, voire quotidiennement, pour installer la détente en vous d’une manière durable.

  • Technique de visualisation positive

L’idée de la visualisation positive est de vous connecter à ce qu’il y a de positif en vous et autour de vous dans le but de vous apporter de la détente et du bien-être.

Le principe est simple car le cerveau ne faisant pas véritablement la différence entre le réel et l’imaginaire, si vous vivez une situation positive de manière imaginaire vous allez développer en vous un état interne positif et des sensations agréables.

Par exemple, en vous imaginant à la plage en train de prendre un bain de soleil, vous vous connectez automatiquement aux sensations de détente et de bien-être que vous connaissez très bien puisque vous les avez déjà expérimentées notamment pendant vos dernières vacances.
Ces sensations étant en vous, en stimulant simplement votre imagination vous pouvez les activer et ainsi en recevoir tous les bienfaits.

Voici comment faire.

  1. Installez-vous confortablement, comme si vous étiez à la plage.

  2. Fermez les yeux et laissez venir en vous le souvenir positif de votre meilleur bain de soleil.

  3. Essayez de rendre l’expérience plus forte encore en vous branchant sur vos sens. Ainsi, entendez le bruit apaisant de la mer, sentez l’air marin chatouiller vos narines, l’air chaud caresser votre peau… Bref, vivez la situation comme si vous y étiez. L’expérience sensorielle décuple les effets de la détente et vous apporte encore plus de bien-être. Alors ne vous en privez surtout pas !

  4. Profitez de cet instant bénéfique pendant quelques minutes en sachant que vous pouvez y revenir à chaque fois que vous en avez besoin (gestion du stress, des émotions…) ou bien à titre préventif (la gestion du stress est avant tout une question de prévention).

Bien sûr, la plage peut être remplacée par un autre déclencheur correspondant à ce que vous aimez faire concrètement et qui vous procure beaucoup de plaisir. Il suffit alors de remplacer la plage et le bain de soleil par l’autre déclencheur : faire un gâteau, faire du golf, recevoir un massage…

Quelle est la formation pour devenir relaxologue ?

La formation pour devenir relaxologue se déroule en école privée. Il n’existe effectivement pas pour l’instant de diplôme d’État de relaxologue. Ainsi, pour vous former à cette discipline particulièrement tendance dont les débouchés professionnels sont importants aussi bien en entreprise (formation en gestion du stress et des émotions par exemple) qu’auprès des particuliers (coaching anti-stress et prévention du burn-out par exemple), il convient de choisir votre école en fonction de certains critères :

  • Qui est le formateur relaxologue (découvrez son profil, son parcours, ses formations, ses diplômes, ce qu’il a déjà réalisé concrètement afin de mesurer son expérience…) ?
  • Quel est le programme (techniques enseignées, venant de quelles méthodes : sophrologie, PNL…) ?
  • Comment se déroule l’enseignement (stages, formation en ligne ou à distance…) ?
  • Comment se finalise la formation (déroulement et conditions de validation de la certification…) ?
  • Existe-t-il un accompagnement à la création du futur cabinet de relaxologue ?
  • Quel est le budget global ?...

Cette liste n’est bien entendu pas exhaustive et vous devez la compléter pour qu’elle s’adapte parfaitement à votre projet. Mais elle vous donne déjà une idée précise du sérieux de l’école (du formateur en particulier) et de ce que vous allez ensuite pouvoir faire en tant que spécialiste de la relaxation.

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment