Magazine
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

La nécromancie, un art occulte souvent tabou

Mystérieuse, macabre, voir effrayante, la nécromancie suscite bien des curiosités. Au départ simple outil de divination, elle a évolué pour englober des arts plus tabous comme la réanimation des cadavres ou l’utilisation du pouvoir des morts. Difficile d’englober une discipline effectuée en secret, dont les pratiques divergent grandement. Dans cet article, viversum essaie d’en savoir plus sur le sujet.

Qu’est-ce que la nécromancie ?

Le mot « nécromancie » veut littéralement dire « divination par la mort » en grec. Au départ, il s’agit d’un art divinatoire qu’on pratique en communiquant avec les morts. C’est une discipline étudiée depuis des millénaires, mais qui recèle encore bien des mystères. Elle s’apparente au chamanisme, dont un des buts est de communiquer avec les ancêtres. La nécromancie repose sur le principe que les morts possèdent un savoir qu’ils peuvent communiquer aux vivants. S’ils sont appelés ou conjurés de la bonne manière, ils peuvent ainsi s’exprimer, soit verbalement, soit par d’autres moyens. Au fil des siècles, la définition de la nécromancie a cependant évolué pour inclure tout ce qui a trait à la magie macabre et à l’utilisation des morts et des esprits.

Les origines de la nécromancie

Dès l’Antiquité, on tirait des entrailles des morts ou de l’inspection des cadavres des lectures de l’avenir. C’est une forme de magie qui a également été très pratiquée en Perse et à Babylone. Cette pratique a beaucoup diminué au Moyen-Age, notamment à cause de l’Eglise catholique, qui la condamne fermement, la jugeant démoniaque. La Renaissance a connu une recrudescence des nécromants, notamment par les Messes Noires.

Au fil des siècles, la nécromancie a ensuite évolué pour devenir autre chose qu’un simple art divinatoire. Elle est devenue associée à la magie noire et à la réanimation des cadavres. Le nécromant pourrait alors conserver et utiliser le pouvoir des morts, ou bien les réanimer pour les forcer à exécuter sa volonté. Pour cette raison, la nécromancie est devenu quelque chose de considéré comme très négatif pour la plupart des personnes.

Usages de la nécromancie

Puisque la nécromancie reste un art multiple, divers usages en sont tirés. En grande majorité, le nécromant l’utilise comme moyen de divination par invocation des morts, mais d’autres pratiques peuvent être citées. En voici une brève liste :

Divination

La pratique de nécromancie la plus courante est la divination par l’invocation des morts. Cela peut se faire par divers moyens, comme les tables tournantes, le ouija ou d’autres méthodes plus élaborées. Généralement, un rituel est mis en place pour favoriser l’apparition de l’esprit en question et pour pouvoir lui poser des questions.

Sacrifice rituel

Dans l’Antiquité, il était courant de sacrifier un animal pour lire dans ses entrailles l’avenir. Leur disposition permettait à la personne pratiquant cet art divinatoire de comprendre l’avenir immédiat. On dit même que pendant la Renaissance, des nécromants sacrifiaient des enfants pour pouvoir lire l’avenir. Fort heureusement, cette pratique n’est plus d’usage.

Réanimation des morts

Une pratique de nécromancie spectaculaire serait la réanimation des morts. Le nécromancien, grâce à un rituel, pourrait réanimer des cadavres. Ces derniers n’auraient aucune volonté propre mais suivraient les désirs de leur maître. Il n’y a cependant aucun cas avéré de cette pratique, qui semble être tirée de l’imagination populaire plus que des faits.

La nécromancie aujourd’hui

Aujourd’hui, la nécromancie n’a rien de spectaculaire. Elle semble être revenue à son but de base, qui est la communication avec les esprits. De nombreux médiums peuvent en effet communiquer avec des personnes décédées et apporter des réponses sur le futur ou sur des questionnements divers. Cette forme de divination peut être effectuée avec plusieurs outils.

Parmi les formes de divination par les esprits, on peut citer le channeling, l’écriture automatique, le miroir noir et bien d’autres moyens. Cette communication ne peut se faire que via un médium, qui saura comment parler aux esprits et effectuer la séance de manière sécurisée. Nous vous conseillons de ne jamais essayer de communiquer avec les esprits de manière solitaire. Cela reste une pratique dangereuse lorsqu’on ne la maîtrise pas.

Vous souhaitez en apprendre plus sur la divination par les esprits ? Ou bien vous avez simplement une question à poser à un médium ? N’hésitez pas, nos équipes sont disponibles pour vous répondre.

 

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment