Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

MTC : une vision différente de la médecine

La MTC, ou médecine traditionnelle chinoise, est une manière totalement différente d’appréhender le soin et la guérison des maux du corps et de l’esprit humain.

Pour harmoniser le flux d’énergie présent dans le corps de chacun, cette approche médicinale propose plusieurs techniques.

Découvrez-les dans cet article !

 

Comprendre l’être humain pour mieux le soigner : la MTC

Plus qu’une simple application de principes médicinaux, la MTC est une approche globale de l’être humain et de sa santé ; en effet, elle puise plusieurs de ses caractéristiques dans des notions de spiritualité que l’on retrouve dans la culture chinoise.

La médecine traditionnelle chinoise au service de notre bien-être

Comme son nom l’indique, la MTC nous vient tout droit de l’Empire du Milieu ; en effet, c’est en Chine que cette discipline a vu le jour, il y a plusieurs millénaires de cela. On fait remonter les origines de la médecine traditionnelle chinoise à environ 1250 av. J-C. C’est à cette époque que les premiers ouvrages dédiés à la recherche de cures et de soins pour guérir des patients sont écrits. On pourra ainsi notamment parler du Huangdi Nei Jing, rédigé par l’empereur Jaune et qui est reconnu comme le plus ancien traité de médecine chinoise.

Tous les ouvrages de médecine traditionnelle chinoise s’accordent sur le principe suivant : son objectif est de garder l’harmonie de l’énergie habitant chacun d’entre nous (le qi), par plusieurs moyens.

Les grands principes de la MTC

Pour mieux comprendre la réflexion qui régit la MTC, il est important de connaître quelques définitions.

Tout d’abord, la médecine chinoise traditionnelle considère que chaque être humain est animé par une énergie appelée qi. Elle est en perpétuel mouvement dans notre corps et c’est elle qui va déterminer la bonne ou mauvaise santé de chacun ; lorsque l’on est malade, c’est parce que le qi a rencontré un obstacle (physique ou psychique) lors de ses déplacements à l’intérieur de notre corps.

Afin de circuler correctement à l’intérieur de chacun d’entre nous, le qi emprunte des canaux, appelés « méridiens » ; on en compte 12 principaux, qui ont été associés à un organe et sont toujours reliés à une extrémité du corps.

Mais le qi est bien plus qu’un simple « courant » au sein de chacun d’entre nous ; il régit en fait tout notre univers, dont il est à l’origine. Ainsi, c’est cette énergie qui nous connecte tous entre nous, êtres vivants comme objets inertes.

La notion de qi est indissociable de celle du yin et du yang ; en effet, cette énergie est le fruit d’une combinaison entre ces deux éléments. Tandis que le yin se rapprochera plus d’une matière physique, le yang, quant à lui, sera l’élément qui anime cette dernière ; c’est lui qui circulera dans notre corps.

Comment la MTC soigne-t-elle les maux du corps et de l’esprit ?

Lorsque l’on est malade, la MTC considère avant tout les symptômes. Elle va donc tenter de les faire disparaître, en étudiant l’équilibre de l’énergie interne (qi) puis en tentant de le rétablir s’il est perturbé.

Pour cela, les spécialistes de la médecine traditionnelle chinoise utilisent plusieurs techniques.

L’herbologie

La pharmacopée (ou herbologie) chinoise est considérée comme la manière la plus puissante de soigner les maux et de rétablir l’équilibre interne de chacun. Il s’agit d’une forme de médecine qui demande une grande expertise ; en effet, le dosage des différentes herbes médicinales est plein de subtilités.

L’herbologiste prescrira ainsi un dosage unique à chaque patient ; c’est en étudiant l’équilibre entre le yin et le yang dans le corps du malade que ce spécialiste pourra déterminer quelles herbes médicinales prescrire, ainsi que leur quantité.

En médecine traditionnelle chinoise, une cinquantaine de plantes sont utilisées pour leurs propriétés bienfaisantes et équilibrantes, dont le thé vert ou l’agastache.

L’acupuncture

 

Technique très populaire à travers le monde, l’acupuncture est la pratique thérapeutique la plus connue de la MTC en Occident. 

Elle consiste en une méthode de stimulation de zones précises sur le corps, qui a pour but de « débloquer » des méridiens dans lesquels le qi ne parvient plus à circuler correctement.

Pour cela, on va utiliser des aiguilles, placées à des endroits stratégiques sur le corps du patient.

Cependant, il existe d’autres manières de pratiquer l’acupuncture ; la moxibustion, par exemple, va également stimuler des emplacements spécifiques de la peau du malade mais à travers l’utilisation d’objets chauffants (« moxa ») placés sur les différents méridiens du corps humain.

Le massage chinois

La MTC propose également une application thérapeutique plus douce que l’acupuncture ou la pharmacopée ; le massage. Appelé « Tui Na » (du chinois signifiant « pousser » et « saisir »), cette manière de masser a pour objectif de rétablir la circulation de l’énergie dans le corps en débloquant les potentiels nœuds d’énergie chez le patient.

Il peut être utilisé à titre curatif, mais aussi préventif. Par ailleurs, le massage chinois est surtout recommandé pour les enfants, pour lesquels l’acupuncture est déconseillée jusqu’à l’âge de 7 ou 8 ans.

Découvrez d’autres médecines traditionnelles comme la MTC

Si vous êtes intriguée par la vision holistique de l’humain qu’offre la MTC, vous serez certainement intéressée par d’autres médecines alternatives ou traditionnelles ; ça tombe bien, nous avons récemment écrit un article sur l’Ayurvéda, cette médecine traditionnelle venue d’Inde !

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment