Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

Massothérapie : les vertus du massage

Découvrez les vertus du massage et du modelage ainsi que la formation permettant de devenir masseur.


Quelles sont les principales techniques ?

Quelles sont les différences les caractérisants ?

 

Le massage et la massothérapie

Le massage est une méthode ancestrale dont nous pouvons trouver la trace dans des textes de présentation de la MTC* et de la médecine ayurvédique. Grâce à ces textes et à leurs illustrations, on estime l’ancienneté de la massothérapie à environ quatre mille ans.

Si cette méthode du toucher a traversé les millénaires c’est bien entendu parce qu’elle est très efficace et les nombreux praticiens en massothérapie n’ont cessé de la développer au fil des siècles pour continuer de l’améliorer.

De nos jours le massage est pratiqué sous des formes très diversifiées. Chaque massage apporte quelque chose de particulier qui peut être :

  • du bien-être en apportant de la relaxation et de la détente physique, mentale et émotionnelle,
  • de l’esthétisme en redonnant notamment de l’élasticité à la peau (voir modelage ci-dessous),
  • le traitement d’une douleur physique (voir massage thérapeutique ci-dessous)…


Pour mieux comprendre le rôle du massage, nous allons vous présenter maintenant deux pratiques connues et reconnues pour leur efficacité, il s’agit du massage thaïlandais et du massage californien.

* MTC = Médecine Traditionnelle Chinoise.

Le massage thaïlandais

Le massage thaïlandais traditionnel a une orientation thérapeutique dans le sens où il vise à libérer la tension physique et mentale et à harmoniser l’énergie vitale favorisant ainsi une bonne santé. Il s’agit donc d’un travail corporel mais aussi et peut-être surtout d’un travail basé sur la stimulation et l’équilibrage de l’énergie.

Proche du yoga pour sa recherche de flexibilité corporelle, il n’est pas rare de pratiquer les deux disciplines pour décupler les bienfaits et ainsi en retirer un maximum de bénéfices.

Une séance de massage thaïlandais se déroule sur une ou deux heures de la manière suivante :

  1. Le client reste habillé et s’allonge sur une natte ou un matelas fin disposé sur le sol.
  2. Le praticien réalise le massage global du corps en appliquant des techniques comme la réflexologie et le pétrissage (donc plutôt dynamique et profond c’est-à-dire loin de l’effleurage d’un massage relaxant) et en réalisant des étirements.
  • En plus de la libération des tensions musculaires, mentales et émotionnelles (ce qui est idéal pour une bonne gestion du stress et des émotions), le massage thaïlandais favorise la souplesse du corps et peut ainsi soulager certains maux comme le mal de dos, la migraine, etc.

Le massage californien

Le massage californien est avant tout relaxant et il vise donc à détendre le corps du client dans sa globalité afin de lui apporter un maximum de bien-être.

Ainsi, contrairement au massage thaïlandais plutôt vigoureux, le massage californien est doux et à base d’effleurages et de pétrissages légers ce qui permet au client de se relaxer tout d’abord physiquement puis mentalement et enfin émotionnellement tout en se réappropriant sa sensibilité et sa corporalité.

Une séance de massage californien se déroule sur une heure de la manière suivante :

  1. Le client enlève tout ou partie de ses vêtements (il peut garder ses sous-vêtements ou couvrir certaines parties d’une serviette) puis s’allonge sur un tapis au sol ou bien sur une table de massage.

  2. Le praticien applique sur l’ensemble du corps plusieurs techniques à base principalement d’effleurements et d’étirements doux en utilisant une huile spécifique pouvant s’associer à l’aromathérapie.

  • Nous l’avons précisé, le massage californien est idéal pour évacuer le stress et les émotions négatives mais il permet aussi de se reconnecter à sa corporalité d’une manière douce et subtile.

La formation pour devenir masseur ?

Si le métier de masseur ou de masseuse vous intéresse, la première question à se poser est voulez-vous pratiquer le massage ou le modelage ? Il ne s’agit pas seulement d’une petite subtilité de langage mais plutôt d’une disposition légale obligeant toute personne non masseur kinésithérapeute à utiliser plutôt le terme « modelage ». En effet, le terme « massage » et celui de « masseur » a été protégé jusqu’en 2008 et seul le kiné pouvait jusqu’alors l’utiliser. Il semble que l’ordonnance du 30 mai 2008 modifiant la loi du Code de Santé Publique ne restreint plus l’usage du qualificatif masseur et d’autres professions peuvent depuis l’utiliser. Mais attention, seul le masseur kinésithérapeute peut prétendre utiliser le terme de « massage médical ou thérapeutique ». On parle alors de massothérapie et de masso-kinésithérapie.

C’est pourquoi une esthéticienne va plutôt opter pour le terme « modelage esthétique » et le praticien en massage va lui opter pour le terme « massage bien-être ou de relaxation » (terminologie également utilisée par l’esthéticienne). Ils ne peuvent donc pas proposer des massages aux vertus thérapeutiques.

Ainsi, pour devenir masseur (ou masseuse) il est possible de suivre plusieurs chemins dont voici les trois principaux.

  • La formation de masseur kinésithérapeute : le diplôme d’État de masseur kinésithérapeute ou plutôt de masso-kinésithérapie s’obtient après une formation de quatre années et le niveau terminal d’études est bac + 5.
  • La formation d’esthéticienne : l’accès à la profession est possible après une formation de type CAP se déroulant sur une, deux ou trois années en fonction du niveau d’entrée. Le CAP d’esthétique-cosmétique-parfumerie est un diplôme de niveau 5.

La formation de praticien en massage : la formation se déroule auprès d’une école privée et est orientée sur l’apprentissage d’une ou de plusieurs méthodes de massage comme le massage thaïlandais, le massage californien, voire la réflexologie ou encore le massage somatothérapeutique (relaxation et relation d’aide par le toucher), etc. Ce type d’enseignement se déroule sur quelques jours à quelques années en fonction des méthodes et de l’école. Il s’agit là généralement d’un diplôme d’école privée et non d’État.

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment