Magazine
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

Goétie : tout savoir sur les rituels sataniques et les pratiques occultes

La goétie, qui est la pratique de rituels sataniques, permet aux participants d’invoquer des démons. C’est une discipline très critiquée, qui relève de la magie noire. Parfois violente et souvent non approuvée par les pratiquants de la magie blanche, elle reste extrêmement controversée. Dans cet article, viversum vous en dit plus sur cette pratique souvent gardée secrète.

La goétie : une pratique occulte

Le terme « goétie » vient du latin médiéval goetia, lui-même dérivé du grec ancien goēteia (sorcellerie). La définition suivante, établie par l’Abbé Migne dans son dictionnaire des sciences occultes, est souvent retenue : « Art d’évoquer les esprits malfaisants, pendant la nuit obscure, dans des cavernes souterraines à la proximité des tombeaux et des ossements des morts, avec sacrifice de victime noire, herbes magiques, lamentations, gémissements et offrande de jeunes enfants dans les entrailles desquels on cherchait l’avenir.»

Sans tomber dans un trop grand lyrisme, il s’agit simplement d’une pratique occulte qui vise à faire une invocation démoniaque par un rituel satanique. Les personnes s’y adonnant cherchent à invoquer des démons pour atteindre leur but. Il s’agit d’une forme de magie à cheval entre la magie noire et la magie du sang, qui est très critiquée. Les forces noires qui y sont manipulées tiennent plus de l’horreur que de l’invocation et ne laissent pas les pratiquants indemnes. Elle n’est par ailleurs utilisée que pour des gains personnels, ce qui en fait une magie égoïste.

Qui pratique la goétie ?

De nos jours, la goétie est une pratique occulte peu utilisée. En cause, les conséquences physiques et mentales qu’elle a sur les personnes s’y adonnant sont peu connues. Selon certains, la goétie fait vieillir ceux qui la pratiquent. De plus, elle aurait des conséquences mentales comme les cauchemars, peurs paniques, instabilité… Une forme de magie aussi occulte ne laisse pas les personnes indemnes.


Ajoutons à cela l’aspect violent de cette magie, qui fait parfois appel à un sacrifice, et on comprend pourquoi elle a souvent été laissée de côté. Certains cercles sataniques la pratiquent encore aujourd’hui, heureusement le sacrifice animal ou humain n’est plus de nos jours indispensable à la goétie. On pense souvent à tort que les sorciers de type wiccan et paganiste s’adonnent à cette forme de magie, mais elle reste très minoritaire dans ces communautés.

Comment se pratique la goétie ?

La goétie était originellement pratiquée au cœur de la nuit, dans des cavernes et souterrains ou encore à l’abord des cimetières. De là, des rituels sataniques étaient mis en place. On y sacrifiait souvent un animal, ou pire encore, un enfant. La cérémonie se déroulait sous la direction d’un mage noir. Le but de l’invocation était souvent d’assouvir un besoin pécuniaire, d’affection ou encore de pouvoir. Il s’agissait d’amasser quelque chose pour son propre gain.

Pour pratiquer la goétie, il faut avoir une bonne connaissance des démons et de leur hiérarchie, car c’est à eux qu’on fait appel. On communique ainsi avec un démon qui semble pouvoir nous aider ou de qui on pense obtenir satisfaction. Il faut donc être suffisamment sûr de soi pour pouvoir traiter avec des forces très puissantes. Bien souvent le sorcier qui s’y adonne souffre de graves conséquences.

Les grandes étapes d’un rituel satanique

Les rituels sataniques ont beaucoup de points communs avec la magie blanche. Après tout, ils utilisent les mêmes principes ! Comme pour la magie blanche, on utilise un cercle d’invocation, qu’on a préalablement marqué aux quatre points cardinaux. On communique ensuite avec la présence démoniaque par divers méthodes (chant, écriture, danse, sacrifice, etc.). Comme pour les rituels de magie blanche, on « remercie » à la fin le démon qui a participé au rituel puis on démantèle le cercle d’invocation selon des étapes précises.

Les similitudes avec les rituels de magie blanche font que ces deux types d’exercices se confondent souvent dans l’imaginaire collectif. Ils n’ont pourtant pas grand-chose de commun au-delà de la méthode. L’invocation démoniaque est une forme de magie plus occulte, et donc plus dangereuse, que la magie blanche.

Vous aimeriez en savoir plus sur la magie noire et les forces de l’occulte ? Il vaut mieux consulter des professionnels en la matière. N’hésitez pas à contacter nos équipes pour plus d’informations.

 

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment