Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

La Fête de la Musique célèbre ses 35 ans

La musique est partie intégrante de notre quotidien.

C'est l'espace de liberté et d'émotions auquel la France rend hommage tous les 21 juin depuis 1982.

La Fête de la Musique, l'une des plus grandes manifestations culturelles françaises, célèbre cette année son 35e anniversaire.

Gros plan sur l'édition 2016 et les origines d'une festivité devenue mondiale.

En 2016, la musique sera plus forte

Cette année, « la musique est plus forte » que tout ce qui pourrait nous diviser. Après avoir choisi des thématiques comme « la pop a 50 ans », « la voix » et « les musiques urbaines » ces dernières années, le  ministère de la Culture et de la Communication a décidé de placer la  Fête de la Musique 2016 sous le signe de l'unité.

« Cette année tout particulièrement, la  Fête de la Musique est une manifestation pour le dépassement de nos peurs, la lutte contre la division, parce que la musique est plus forte que ceux qui voudraient la faire taire », a affirmé la ministre de la Culture Audrey Azoulay. Pour la 35e édition, cette dernière a par ailleurs décrété que l’événement aurait également lieu du 19 au 24 juin dans le siège historique du ministère.

Les origines de la Fête de la Musique

Le plus long jour de l'année

Le solstice d’été boréal, c'est-à-dire de l'hémisphère nord, désigne le plus long jour et la nuit la plus courte de l'année. Toujours situé autour du 21 juin, il annonce le début de l'été et coïncide avec différentes fêtes vouées à rendre hommage à la nature. Depuis sa première édition, la Fête de la Musique se déroule elle aussi à cette date dans l'Hexagone, où la festivité commence généralement le soir, avant de se poursuivre jusqu'au petit matin.

Une fête imaginée il y a 40 ans

C'est le luthiste américain Joel Cohen qui a l'idée de la Fête de la Musique en 1976. Travaillant pour Radio France, le musicien propose alors deux « Saturnales de la Musique » à l'occasion du solstice d'été et du solstice d'hiver du calendrier géorgien. Le 21 juin 1976, à Toulouse, les musiciens sont invités à jouer le premier jour de l’été boréal.

Après l’élection présidentielle de 1981, le concept est repris par le journaliste et musicien Maurice Fleuret et mis en place par le ministre de la Culture de l'époque, Jack Lang. La première édition de la  Fête de la Musique est lancée en 1982 avec pour devise « la musique sera partout et le concert nulle part ». Mais il faudra attendre l'année suivante pour que le lancement de cet hommage annuel à la musique soit officialisé. C'est un succès immédiat et l’événement n'a cessé de prendre de l'ampleur depuis le début des années 1980.

Le but : faites de la musique

Comme son slogan homophone y invite tout un chacun, la Fête de la Musique est une manifestation populaire qui encourage les musiciens amateurs et professionnels  à se produire dans la rue. À cette occasion, les établissements sont ouverts plus longtemps et les rues sont parfois fermées pour accueillir les festivités qui investissent aussi les places, les jardins publics, les cours d'immeubles et les gares. C'est un événement totalement gratuit.

Chanson, rock, jazz, musique classique ou traditionnelle, rap, électro et techno : tous les styles de musique se côtoient sans hiérarchie liée au genre ou à l'origine. C'est pourquoi le 21 juin est une fête populaire placée sous le signe de la rencontre. La rencontre des musiciens amateurs et professionnels, celle des cultures et des styles de musique, mais aussi celle des gens qui viennent profiter de cette ambiance exceptionnelle.

La Fête de la Musique en chiffres

  • 97 % des Français connaissent la  Fête de la Musique dont chaque édition regroupe environ 10 millions de spectateurs.
  • La festivité accueille chaque année 18 000 concerts et 5 millions de musiciens.
  • 1 Français sur 10 a déjà participé a cette fête populaire en tant que chanteur ou musicien ; plus de 5,2 millions de Français pratiquent un instrument de musique.

Un événement devenu mondial

Si la France est le berceau de la Fête de la Musique, elle s'est largement internationalisée dans les deux hémisphères. Lancée en 1982, cette manifestation culturelle est reprise dans 85 pays des cinq continents en moins de 10 ans. Elle est populaire dans les régions francophones de Suisse et de Belgique. C'est aujourd'hui un événement national au Luxembourg, en Italie et en Grèce, mais aussi au Pérou, en Équateur et en Colombie. L'ambiance bat par ailleurs son plein dans de nombreuses autres villes, à l'image de New York, de Québec, de Mexico ou de Berlin. L'Allemagne compte aujourd'hui pas moins de 50 villes organisatrices.
En 2016, 120 pays et plus de 750 villes accueillent cet événement. Ces dernières sont tenues d’adhérer  à la Charte internationale des villes organisatrices dont voici les lignes directrices :

  • La  Fête de la Musique a lieu le 21 juin de chaque année, jour du solstice d’été.
  • Elle vise à célébrer tous les genres de musique.
  • Tous les amateurs de musique sont invités à participer.
  • L'événement doit se dérouler en plein air.
  • La festivité est et doit rester sans esprit ni but lucratif.

En 2016, profitez bien de l'ambiance de cette fête hors du commun et gardez-le en tête : la musique est plus forte que tout ce qui pourrait nous diviser.

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment