Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Astrologie védique, la science de la lumière

Datant de 5000 avant Jésus-Christ, l’astrologie védique trouve son origine dans les védas, textes sacrés du védisme, du brahmanisme et de l’hindouisme. Cette forme d’astrologie indienne se fonde sur d’autres données astrales que l’astrologie occidentale. Comme cette dernière, elle prédit des évènements en fonction de la position de planètes à des moments précis. Quelles sont les différences avec l’astrologie occidentale ? Comment calculer votre signe astrologique védique ? Y a-t-il un vrai signe du zodiaque ?

Gros plan sur l’astrologie védique

Un outils de développement personnel

En sanskrit, l’astrologie védique s’appelle « jyotish », c’est-à-dire « science de la lumière ». Proche de la psychologie, elle a pour objet l’influence vibratoire des planètes sur les personnes. En astrologie indienne, le thème astral s’intéresse à notre vie antérieure et à notre vie actuelle. Elle identifie les difficultés de la vie passée sur lesquelles il faut travailler pour progresser lors de la prochaine vie. Postulant une unité entre être humain et univers, l’astrologie védique identifie le vrai signe astrologique et la planète à laquelle correspond une personne pour lui fournir des solutions à ses problèmes. Elle constitue en cela un outil d’épanouissement personnel.

Le thème astral

Comme en astrologie occidentale, le thème astral est calculé en fonction du moment de la naissance d’une personne. Cependant, il est réalisé sur le signe de la Lune plutôt que du Soleil. Il se compose de 12 « maisons » qui correspondent aux différents secteurs de la vie comme le corps, le bonheur, les partenaires, le travail ou les amis. Les 9 planètes de l’astrologie véridique « habitent » dans ces maisons et chacune de ces maisons sont situées à l’emplacement de l’un des vrais signes astrologiques.

Différences avec l’astrologie occidentale

L’astrologie védique indienne s’intéresse davantage aux positions de la lune et de l’ascendant qu’à celle du soleil. L’astrologie védique est fondée sur le zodiaque sidéral, tandis que l’astrologie occidentale utilise le zodiaque tropical. Le premier se réfère aux étoiles fixes des constellations tandis que le second se réfère aux saisons, c’est-à-dire aux relations entre le Soleil et la Terre. Par ailleurs, l’astrologie indienne ne prend pas en compte Uranus, Neptune et Pluton, planètes invisibles avec les instruments d’autrefois.

Les 12 constellations – ou 13, en astrologie serpentaire

L’astrologue sidéral utilise généralement 12 signes, bien que le zodiaque astronomique en compte 13. Le treizième signe est celui du serpentaire, constellation située entre celle du scorpion et du sagittaire, et est utilisé pat certains pratiquants de l’astrologie sidérale. On parle alors d’astrologie serpentaire.

Comment calculer votre signe astrologique védique ? 

Quelle est votre signe du zodiaque ?

Les signes du zodiaque ne sont pas les mêmes dans le zodiaque sidéral (astrologie védique) que dans le zodiaque tropical (astrologie occidentale). Il n’y a pas de vrai signe du zodiaque à proprement parler ; il s’agit simplement de systèmes différents :

  • Née entre le 14 avril et le 14 mai, vous êtes « mesha » ou bélier
  • Née entre le 3 mai et le 13 juin, vous êtes « vrischabha » ou taureau
  • Née entre le 14 juin et le 14 juillet, vous êtes « mithuna » ou gémeaux
  • Née entre le 15 juillet et le 15 août, vous êtes « karka » ou cancer
  • Née entre le 16 août et le 15 septembre, vous êtes « simha » ou lion
  • Née entre le 16 septembre et le 15 octobre, vous êtes « kanya » ou vierge

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment