Magazine en ligne
Du monde de la spiritualité

Profitez de notre offre de bienvenue en vous inscrivant maintenant sans engagement.

Consulter par téléphone ou Consulter par chat

Assomption de Marie : une fête chrétienne devenue dogme religieux

Tous les 15 août, les chrétiens célèbrent l’Assomption de Marie, mère de Jésus-Christ, c’est-à-dire sa montée au ciel sans avoir été corrompue par la mort.

Jour férié dans bon nombre de pays de tradition chrétienne, la 15 août constitue l’une des quatre fêtes catholiques légalement chômées en France, aux côtés de Noël le 25 décembre, le jeudi de l’Ascension célébrée 40 jours après Pâques et la Toussaint, fête de tous les Saints, le 1er novembre.

 

Qui était la Vierge Marie ? Comment le 15 août est-il devenu un dogme religieux ? Comment célèbre-t-on l’assomption ?

Qui était Marie, mère de Jésus-Christ ?

Visite de l’ange à la jeune vierge Marie

L’Évangile selon Luc raconte que Marie, jeune fille de Palestine, reçoit un beau jour la visite de l’ange Gabriel. À la grande surprise de la vierge, ce dernier lui annonce qu’elle sera bientôt mère : l’esprit sain viendra sur elle pour lui donner un enfant du nom de Jésus, qui sera aussi appelé fils de Dieu. Malgré l’étonnement dû à son absence de relations sexuelles, Marie se plie à la volonté de Dieu : « Je suis la servante du Seigneur. Qu’il soit fait selon ta Parole », déclare-t-elle. Dieu a donc choisi la Vierge Marie pour être mère de son fils.

Mère de Jésus-Christ, mère de Dieu

Marie donne naissance à Jésus dans la pauvreté de son étable. Parfois considérée à tort comme un mépris de la sexualité, sa virginité constitue la preuve de l’origine divine de son fils. Peu à peu, elle comprend qu’il est le messie qui vient sauver les hommes de leur souffrance. La mère de Jésus-Christ accompagnera son fils jusqu’à sa crucifixion et sera témoin de sa résurrection. Marie est donc la mère de Dieu, mais pas une déesse elle-même. Elle conduit les humains à Dieu. En 431, l’Église déclare Marie mère de Dieu puisque Jésus est fils de Dieu et Dieu lui-même. Pourquoi Dieu a-t-il choisi Marie ? Ses parents l’avaient conçue en la préservant des péchés des hommes ; c’est ce que l’on nomme l’immaculée conception et c’est la raison pour laquelle Marie est « pleine de grâce ».

Une fin de vie obscure

On ignore tout de la fin de vie terrestre de Marie. Selon un écrit apocryphe datant du 5e siècle, elle aurait fini sa vie entourée par les apôtres en prière, puis emmenée au paradis par Jésus-Christ. On suppose que sa vie sur terre s’est achevée à Jérusalem. Aux côtés de la fête religieuse du 15 août, on recense de nombreuses autres célébrations mariales comme la fête de la visitation de la Vierge Marie le 31 mai, la fête de sa nativité le 8 septembre ou encore la solennité de l’immaculée conception le 8 décembre.

Qu’est-ce que l’Assomption de Marie ?

Assomption : étymologie et différence avec l’Ascension

Le terme « assomption » vient du latin « assumere » et signifie prendre, enlever, faire monter.

Après sa mort, la mère de Jésus-Christ a en effet été ressuscitée et enlevée corps et âme au ciel.

Il faut bien différencier l’Assomption de Marie de l’Ascension du Christ ; tandis que c’est la force divine qui a fait monter la Vierge au ciel, Jésus-Christ y est monté par ses propres forces.

 

Célébration au sein des différentes Églises

Le 15 août représente l’accomplissement de l’humanité en une personne divine incarnée, Jésus, et en une personne humaine divinisée, Marie. Cette dernière conduit les hommes vers le Christ. La date du 15 août est perçue de différentes manières selon les Églises. Elle représente l’Assomption de Marie chez les catholiques, tandis que les orthodoxes l’appellent Dormition. Les protestants, eux, refusent de célébrer cette fête idolâtrant Marie.

Assomption de Marie : origines de cette fête religieuse

Le 15 août 431 a lieu la consécration de la première église dédiée à Marie, mère de Jésus-Christ, à Jérusalem. Elle prend le nom de Dormition de la mère de Dieu. À partir du 7e siècle, la fête religieuse s’étend en Occident et est baptisée « Assomption ». En 1638, Louis XII fait du 15 août un jour férié en France pour remercier la Vierge Marie de lui avoir offert un fils après 23 ans de mariage sans enfant. Il faudra attendre le 1er novembre 1950 pour que cette croyance devienne un dogme religieux, c’est-à-dire une vérité de foi chrétienne. Ce jour-là, le Pape Pie XII déclare : « Nous affirmons, nous déclarons et nous définissons comme un dogme divinement révélé que l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la gloire céleste. »

Comment fête-t-on l’Assomption de Marie ?

La fête religieuse du 15 août est l’occasion de nombreuses processions, cortège solennel accompagné de chants et de prières. Les processions sont traditionnellement suivies de festivités et de feux d’artifices. Tandis que celle de Paris se tient actuellement dans un bateau situé sur la Seine, les Sanctuaires Notre-Dame de Lourdes connaissent leur plus grande affluence annuelle. L’Assomption est aussi notamment célébrée en Espagne, en Belgique, en Pologne, en Italie et en Croatie.

Se connecter  |  Inscription  |  Pas encore inscrit ?  |  Mes consultations
Liste des profils de consultants visités récemment